CRR78
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Les enseignements > Histoire-Géographie > Documents historiques > Les grandes dates de la Révolution française (1789-1799)

Les grandes dates de la Révolution française (1789-1799)

lundi 19 février 2007 par Professeur

CHRONOLOGIE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1789-1799)

JPEG - 32.9 ko
Danton et Robespierre

Cette chronologie illustrée est destinée à aider les élèves de 4ème à réviser leur cours sur la Révolution française. N’hésitez pas à m’écrire un courriel pour toute précision complémentaire sur un événement.
M. Prévost

La fin de l’Ancien Régime (1789)

5 mai 1789 : Ouverture de la réunion des États-Généraux au château de Versailles. Les députés des États-Généraux représentent les trois ordres (clergé, noblesse, tiers-état) et amènent avec eux les cahiers de doléance.

JPEG - 27.7 ko
Ouverture des Etats-Généraux à Versailles le 5 mai 1789

17 juin 1789 : Très déçus par les discours du roi et de son ministre Nécker, les députés du Tiers-État se proclament Assemblée nationale.

20 juin 1789 : Les députés de l’Assemblée nationale prêtent le serment du Jeu de Paume, ils jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donner une constitution à la France.

JPEG - 31.4 ko
Le Serment du Jeu de Paume le 20 juin 1789

9 juillet 1789 : L’Assemblée nationale se déclare Assemblée nationale constituante.

14 juillet 1789 : Prise de la Bastille, prison parisienne symbole de l’arbitraire royal.

JPEG - 17.9 ko
La Prise de la Bastille à Paris le 14 juillet 1789

4 août 1789 : L’Assemblée constituante déclare l’abolition des privilèges. Tous les citoyens sont désormais égaux en droits et en devoirs.

26 août 1789 : Vote de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, proclamant les droits naturels de l’homme et la souveraineté de la Nation. L’article 1 indique : "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits". L’article 4 définit la liberté : "La liberté consiste à faire ce qui ne nuit pas à autrui".

JPEG - 34.7 ko
La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

L’échec de la monarchie constitutionnelle (1789-1792)

5-6 octobre 1789 : Marche des femmes sur Versailles, le peuple parisien ramène le roi et sa famille à Paris, au palais des Tuileries.

JPEG - 25.1 ko
Les femmes de Paris à Versailles en octobre 1789

26 février 1790 : L’Assemblée divise la France en 83 départements à la place des anciennes provinces.

JPEG - 157.3 ko

12 juillet 1790 : Vote de la Constitution civile du clergé, les prêtres doivent prêter serment à la Constitution. Ceux qui ne le font pas sont appelés prêtres refractaires.

14 juillet 1790 : Fête de la Fédération, consolidant l’unité de la Nation. Le roi y participe.

JPEG - 50.7 ko
Fête de la Fédération le 14 juillet 1790

20-21 juin 1791 : Fuite de la famille royale, arrêtée à Varennes. Louis XVI perd la confiance du peuple.

13 septembre 1791 : Promulgation de la Constitution de la monarchie constitutionnelle, acceptée par le roi Louis XVI.

1er octobre 1791 : Fin du mandat de l’Assemblée constituante et première réunion de l’Assemblée législative.

11 juillet 1792 : Devant les menaces intérieures et extérieurs, l’Assemblée législative déclare « la Patrie en danger ».

25 juillet 1792 : Manifeste de Brunswick qui menace Paris de représailles exemplaires s’il est fait le moindre mal au roi et à sa famille. Ceci exaspère les Parisiens.

10 août 1792 : Prise des Tuileries et chute de la monarchie. La famille royale est enfermée à la prison du Temple.

JPEG - 17.5 ko
La prise des Tuileries le 10 août 1792

2-5 septembre 1792 : Massacres dans les prisons à Paris et en province.

20 septembre 1792 : Victoire de Valmy qui redonne confiance au peuple et aux révolutionnaires.

20 septembre 1792 : L’Assemblée législative se sépare. Première réunion de la Convention, nouvelle assemblée nationale élue au suffrage universelle. Elle se compose de trois groupes politiques : les Girondins, la Plaine et les Montagnards.

21 septembre 1792 : La Convention abolit la monarchie et proclame la République.

La République et la Terreur (1792-1794)

22 septembre 1792 : Début de l’an I de la République dans le nouveau calendrier révolutionnaire.

11 décembre 1792 : Ouverture du procès du roi Louis XVI devant la Convention.

21 janvier 1793 : Louis XVI est guillotiné à Paris.

JPEG - 36.6 ko
Exécution de Louis XVI à Paris le 21 janvier 1793

2 juin 1793 : Sous la pression des Sans-Culottes, arrestation des députés Girondins à la Convention. Début de la Terreur instituée par les députés Montagnards.

13 juillet 1793 : Assassinat à Paris de Marat par Charlotte Corday, venue de Caen.

JPEG - 31.4 ko
Assassinat de Marat par Charlotte Corday

16 octobre 1793 : Exécution de la reine Marie-Antoinette.

31 octobre 1793 : Exécution des dirigeants Girondins.

5 avril 1794 : Danton, Camille Desmoulins et leurs amis sont arrêtés et guillotinés.

8 juin 1794 : Fête de l’Être Suprême à Paris. Robespierre échoue dans sa tentative de créer une nouvelle religion en France.

JPEG - 36.2 ko
Fête de l’Être Suprême au Champ de Mars

10 juin 1794 : Début de la Grande Terreur

JPEG - 43.7 ko
Une des nombreuses exécutions capitales à Paris

27-28 juillet 1794 : « Complot du 9 thermidor » : Robespierre, Saint-Just et leurs partisans sont arrêtés et guillotinés.

La Révolution bourgeoise (1794-1799)

7 avril 1795 : Loi du 18 germinal an III établissant le système métrique en France.

22 août 1795 : La Convention proclame la Constitution de l’an III qui institue le Directoire.

26 mai 1797 : Exécution de Gracchus Babeuf, après l’échec de la « Conjuration des Égaux ».

9 novembre 1799 : Coup d’État « du 18 Brumaire an VIII » par le général Napoléon Bonaparte. Fin de la Révolution et début du Consulat.

JPEG - 24.7 ko
Le coup d’Etat du 18 brumaire par Bonaparte

1 Message

| Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page SPIP ScolaSPIP
CRR78 (académie de Versailles)
Directeur de publication : LACROUTS Christian
Webmestre (nom et prénom) : QUEMENEUR Frédérick