Il était une fois...les contes merveilleux avec les 6e3

Plongez dans l’univers merveilleux des contes avec les 6e3 !
Bonne lecture !

La Belle et les deux frères
Il était une fois, une belle princesse qui s’appelait Morelle. Elle vivait avec son père et sa mère. Ils habitaient dans un grand château rempli d’or. La princesse était tellement belle que deux chevaliers d’un château lointain en étaient tombés amoureux.
Un jour, les deux princes Charles et George décidèrent d’aller lui demander sa main. Elle répondit.
-  « Laissez-moi réfléchir je vous répondrai demain ».
Le lendemain elle donna une réponse négative. Deux mois après ils retentèrent leur chance mais rien n’y faisait, elle disait toujours non. George en avait tellement assez qu’il décida de se débarrasser de Charles, son rival !
Un jour Charles alla regarder la mer. George était jaloux et poussa Charles dans l’eau. Une sorcière vit cette dispute et sauta dans l’eau et se transforma en baleine et avala Charles. George se mit à regretter son geste et alla chercher la princesse au château et lui expliqua tout en lui demandant de l’aide.
Le lendemain la princesse alla chercher Charles, quand elle vit la baleine féroce elle eut peur. Une fée lui dit : - « N’aies pas peur, tiens cette bague elle te donnera le courage que tu na pas, je te rajoute un gant magique qui te donnera des ailes pour voler par-dessus de la sorcière ignoble et une grand épée pour battre la baleine ».
La princesse bondit et commença à se battre la fée vit qu’elle avait du mal à vaincre la sorcière.
La fée transforma la baleine en statue et la princesse vola au dessus de la baleine, elle planta l’épée dans le dos de la sorcière. Elle eut tellement mal qu’elle reprit son apparence normale. La sorcière était trop petite pour garder Charles dans son ventre, elle le recracha. Il était donc sauvé.
En voyant tant de bravoure, la princesse prit Charles dans ses bras. Ils s’embrassèrent. Plus tard, ils décidèrent de punir George pour son acte. Ils l’obligèrent à épouser la sorcière.
Quant à Charles et Morelle ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Et la princesse apprit à ses enfants que dans la vie la jalousie n’apporte que des soucis !
Zakaria, Mawane, Diogo 6e3

***********************
Isabelle et l’ogre
Il était un fois, une petite fille très pauvre mais qui était très belle. Elle avait de jolis yeux, la peau douce et elle était intelligente et aussi très courageuse. Elle adorait chanter pour sa grand-mère. Mais sa grand-mère voulait être riche.
Un jour, sa grand-mère tomba malade et mourut. Isabelle se sentit terriblement mal et seule sans personne. Mais, elle reprit des forces plus vite que l’on ne crut.
Soudain elle entendit un grand bruit dans sa cuisine et prit un bâton en se dirigeant vers la cuisine. Quand elle aperçut un ogre effrayant, repoussant, hideux avec un regard noir et très sombre, elle frémit en disant :
-  Ne me faîtes pas de mal je vous en supplie. L’ogre se retourna en disant :
-  Je ne veux pas vous faire de mal, mais je veux juste qu’on soit amis.
-  Comment pourrai-je être l’amie d’un ogre si repoussant que vous ? demanda Isabelle
-  Je vous ai entendue chanter et j’ai adoré votre douce voix.
Après une longue conversation entre Isabelle et l’ogre, elle apprit que l’ogre qui était laid et effrayant avait un cœur bon, gentil et honnête.
Un jour, Isabelle et l’ogre partirent en balade et un chasseur vit l’ogre et tira mais l’ogre se méfia car il savait quand il y avait un chasseur. Pourtant Isabelle pensait que la forêt était paisible. Le chasseur tira sur l’ogre et il tomba en criant.
Tout de suite, les nains, des amis de l’ogre portèrent secours à l’ogre ils jetèrent des pierres sur le chasseur et le chasseur s’enfuit. Isabelle fondit en larmes car elle ne savait pas que la forêt était dangereuse et elle ne voulait pas perdre une fois de plus un être cher. Elle se mit alors à verser une larme qui tomba sur le visage de l’ogre qui était à terre. L’ogre se mit à flotter et des papillons magiques vinrent dans la forêt et dirent :
-  Tu as sauvé notre roi avec l’amour puissant et qui vient du plus profond de ton cœur.
Alors ils entrèrent au plus profond de la forêt. Après avoir parcouru toute cette immense forêt, l’ogre revint à la vie et dit à Isabelle :
-  Bienvenue dans mon palais !
Isabelle, quant à elle, fut éblouie par ce magnifique palais et avait vraiment hâte de visiter ce château mais alors c’était l’heure d’aller chez elle. L’ogre la pria de ne pas l’oublier et de revenir. Après avoir fait sa promesse à l’ogre elle finit par y aller en disant :
-  A bientôt mon très cher, je ne vous oublierai jamais et aussi merci pour tout. Et elle s’en alla.

Quelques jours plus tard, Isabelle revint car elle ne pouvait supporter d’avoir abandonné l’ogre.
Ils vécurent heureux dans la joie et la bonne humeur. Mais n’oublions pas, il ne faut pas s’attacher au physique mais à ce qui est dans le cœur.

FIN

Faith et Maty 6e3

*******************
ELODIE ET LE MONSTRE
Il était une fois, une jeune fille qu’on surnommait Élodie car elle était belle, gentille, généreuse et honnête.
En ce temps-là, il y avait une grande maison mystérieuse au fond de la forêt. Puni pour son égoïsme, le propriétaire qui l’habitait avait était changé en monstre effrayant. Seul l’amour sincère d’une jeune fille pouvait le sauver. Il devait en être aimé avant que le dernier pétale de la fleur ne soit tombé.
Élodie vivait dans un village, près de cette forêt en compagnie de son père qu’elle adorait. Quand elle alla chercher des objets trouvés dans la forêt, elle n’avait qu’une envie : en discuter avec des jeunes gens de son âge, mais ça ne les intéressait pas, ils préféraient discuter avec Pierrepauljacques son prétendant.
Un jour, le père d’Élodie partit dans un concours d’inventions qui se situait tout près de cette forêt. Après sa victoire chaleureuse, il se perdit dans cette forêt inquiétante. Il trouva refuge dans une maison mais il ignorait qu’il courait de graves dangers. Cette maison était claire mais déserte. Il s’installa dans un fauteuil devant la cheminée. HELAS ! Ce fauteuil était celui du maître de la maison. Celui-ci apparut. C’était un monstre hideux qui détestait que l’on voie sa laideur. Le père se retourna et vit le monstre qui avait un regard sombre. Ce monstre était laid, horrible et malfaisant. Le père, tellement effrayé, cria au secours car il pensait que le monstre le dévorerait.

Non loin d’ici, Élodie vit sa marraine apparaître dans son bracelet magique. Sa marraine la prévint que son père était en danger car il était chez le monstre ! Toute tremblante, elle enfourcha son cheval, mais Pierrepauljacques l’interdit d’y aller. Mais Élodie partit tout de même.
Cette étrange maison était déserte. Elle chercha dans toute la demeure et le trouva enfin. Il était emprisonné dans un cachot. Elle essaya de sauver son père mais le monstre malfaisant arriva. Il accepta qu’Élodie prenne sa place, à condition de rester sa prisonnière pour toujours. Élodie refusa immédiatement et rentra chez elle. Comprenant qu’elle ne reverrait jamais son père, elle fondit en larmes. Malgré son chagrin, elle chercha une idée pour sauver son père.
Le soir même, le monstre alla arroser ses fleurs mais il oublia la clé du cachot sur une table qui se trouvait tout près de la cellule où était le papa d’Élodie. Il tendit sa main et prit la clé, il ouvrit la porte et s’enfuit. Il retrouva enfin sa maison. Élodie entendit un petit bruit, elle alla voir à la porte… Elle vit son père et en pleura de joie.
Élodie retrouva Pierrepauljacques et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants
LA MORALE
Prudence est mère de sûreté
Clara, Sirine et Sylvie, 6e3

********************

La sorcière et le prince

Il était une fois, une sorcière qui avait une très belle fille qui s appelait Hannah.
C était une très belle fille qui était très aimable, calme, posée alors que sa mère était tout le contraire : laide, horrible, méchante et terrible...

Un jour Hannah se promena dans la forêt et aperçut un jeune homme qui lui lança une flèche sans faire exprès. Le jeune homme courut à son aide. Mais Hannah ne voulait pas de son secours.
Elle était très en colère. Au-delà de la douleur qu’elle ressentait, elle éprouvait surtout un grand énervement.

Le jeune homme proposa à Hannah de l’accompagner chez elle. Hannah accepta sa proposition car elle était blessée ; par curiosité elle lui demanda son prénom
Je m appelle Jacob et toi ?
moi je m appelle Hannah
Oh ! Très beau prénom !
Elle le remercia pour ce compliment .
Hannah rentra chez elle sa mère lui dit :
Ma fille tu t’es blessée ?

Elle répondit froidement :
Non mère je ne me suis pas blessée.

Elle mit du temps à lui dire la vérité...

Sa mère la força et redemanda :
Je répète, est-ce que tu t’es blessée ?!

Hannah finit par tout lui raconter. Sa mère se mit dans une colère noire :
Je lui jetterai un sort !

La sorcière se mit à la recherche du jeune homme. Elle lui jeta un sort mais... Hannah se mit entre travers pour protéger Jacob qui avait été si gentil avec elle. Soudain, la jeune fille se transforma en un très laid crapaud.

Ils aperçurent une lumière brillante très lointaine qui se rapprochait.
Ils virent un moustique qui se transforma en fée, en une très belle femme .
Elle tendait sa baguette vers Hannah :
Bo bidi bo bidi boom !!!

Hannah redevint une jeune fille et le prince enferma la sorcière dans son palais .
Le prince demanda à Hannah en mariage .

Et Hannah devint une grande reine. Elle devint de plus en plus jolie et le prince devint un jeune homme très beau !!

MORALE

Il ne faut pas mentir mais dire la vérité
Ce n’est pas avec la violence qu’on règle les problèmes mais avec la parole !!

FIN
Maria, Camille 6e3

***********************
La famille et la sorcière

Jadis, une famille très pauvre avait quatre filles et un garçon. Ils vivaient dans une grande ville. Ils n’avaient pas l’argent pour vivre correctement et manger à leur faim.
Un jour une sorcière très ignoble surgit de nulle part. Elle leur demanda si elle pouvait passer une nuit chez eux. Ils refusèrent car ils avaient peur. La sorcière trouva cela très ingrat. Donc elle décida de la statufier et elle partit. Le lendemain le garçon, qui s’était endormi, se réveilla il vit sa famille statufiée. Dans une terrible colère, il partit chez la sorcière. Il avait très peur de partir chez elle parce qu’il devait traverser la forêt maudite. Mais il devait sauver sa famille. Il rentra dans la forêt et vit des serpents à deux têtes. Il savait qu’ils aimaient les lutins. Il en posa un discrètement sur un arbre et le serpent vit le lutin et il sauta sur le lutin pour le dévorer. Le petit s’enfuit. Il arriva devant le château de la sorcière, toutes les portes et les fenêtres étaient fermées. Une souris passa devant lui. Elle lui dit :
« suis-moi ».
Il la suivit et trouva un passage secret sous le sol il vit un miroir étincelant. Il regarda dans le miroir. Le miroir le transporta dans la chambre de la sorcière.
Il découvrit la sorcière et discuta avec elle. La sorcière se transforma en humaine. Le petit demanda pourquoi elle s’était transformée elle lui dit qu’elle avait besoin de quelqu’un qui n’avait pas peur d’elle pour se métamorphoser. Elle savait que le petit garçon était courageux.
Vu la bonté du garçon, elle rompit le sort et les parents et toute la famille furent sauvés.
Quelques années plus tard la sorcière devint un belle jeune femme et elle se maria avec le jeune garçon qui était devenu un bel homme. Ils adoptèrent des enfants car elle ne pouvait pas en avoir et vécurent heureux.
Le courage peut en sauver plus d’un !
Adame- Adam- Ethan 6e3

*********************
Béatrice et ses frères

Il était une fois, un bel homme, prince d’une ville dont on ne prononçait pas le nom. Comme à son habitude il allait chercher chez les paysans leur loyer mais ce jour-là une habitante refusa de le payer car elle n’avait plus les moyens de le faire. Il était sur le point de la frapper mais il vit une marchande et il dit :
« -Que faites-vous ici ? Vous n’avez pas le droit de marchander ici madame ! -Désolé mon prince je ne voulais pas vous surprendre en train de vouloir frapper une charmante demoiselle. »
Et en un claquement de doigt, elle se transforma en une fée merveilleuse .Elle ordonna au prince de lâcher cette paysanne. Il exécuta immédiatement et pour le punir elle le transforma en une bête monstrueuse et elle lui dit que seul l’amour sincère d’une femme pourrait briser son enchantement.
Au village, il y avait une belle femme aimée par tous s’appelant Béatrice. Elle avait deux frères qui auraient tout fait pour elle, leur seule et unique sœur. Elle avait un père qui était marchand de figues de barbarie.
Un jour, son père et ses frères durent sortir et Béatrice en profita pour aller au château sur la colline pour prendre une rose car il y en avait un champ tout entier.

Tout à coup, elle vit une bête monstrueuse s’approcher d’elle. Elle sursauta et courut à l’intérieur du château pensant se réfugier, mais ça n’était pas le cas.
Après être sortis, le père et les deux frères revinrent mais ne virent pas Béatrice. Ils entendirent un cri venant du château et se dirent que c’était probablement elle. Alors ils coururent la chercher.
Sur le trajet, un des frères tomba et un homme vint l’aider. Il s’appelait Gustave. Il décida d’aller les aider à chercher Béatrice, à la seule condition, qu’il l’épouse si elle le veut bien. Il la protègera jour et nuit et prendra soin d’elle. Devant cette sincérité, le père accepta et tous ensemble allèrent la chercher. Sur le chemin du château ils virent deux canons avec deux bombes à l’intérieur. Les deux bombes étaient lancées, les garçons coururent pour esquiver et BOUM, elle explosa dans un immense fracas. Ils avaient survécu. Béatrice entendit un BOUM et vit la bête.
La bête courut et mit sa main juste à côté de sa tête et en lui criant dessus il lui dit : « -Tu dois m’aimer !
-Surtout pas ! Vous êtes très méchant ! »
A ce moment-là arrivèrent enfin les garçons avec leurs armes.
A l’aide de leurs armes ils livrèrent un combat sans merci et parvinrent à tuer la bête. Béatrice accepta d’épouser Gustave et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Fin
Mieux vaut prévenir que guérir
Damien P. Damien N. 6e3