Quand on parle allemand, ça fait krchkrch !

Les sonorités de la langue allemande

Une sélection de vidéos qui montrent comment les oreilles françaises perçoivent les sonorités de l’allemand. C’est l’occasion de corriger certains clichés !

I. Des Allemands parlent français

Pour rentrer un peu dans les sonorités de la langue allemande, j’ai choisi quelques vidéos de personnes germanophones qui parlent français. Si on arrive à les imiter quand ils parlent français, on essayera de garder les mêmes « trucs » pour parler allemand en allemand !

Thomas Müller spricht Französisch !
Der Fußballspieler hat nicht nur im Fußballspielen Talent !

Les échanges scolaires permettent parfois de faire des rencontres ! Voici donc un « défi » où un Allemand essaye d’enseigner quelques mots dans sa langue à sa petite-amie, une collégienne française :

Un autre défi, c’est de parler français, pour ces personnes croisées en Allemagne lors d’un championnat d’équitation :

II. Des Français parlent allemand

Il s’agit de youtubers qui ont fait de l’allemand ou pas, et qui livrent leurs impressions. Serez-vous d’accord avec eux ?!

J’en profite pour rappeler que la traduction automatique n’est vraiment pas toujours une bonne chose ! Le problème avec google translate, c’est que la plupart du temps, les traductions sont mauvaises ! Et google ne sait toujours pas la différence entre tu et vous pour s’adresser à une seule personne ! Dommage !

Les vidéos dont les liens suivent sont une sélection que j’ai faite.
Phrases toutes faites en allemand à répéter

Louis Cznv
Louis, collégien, répète des phrases après la synthèse vocale de Google :

Il a une très bonne oreille ! Il fait des remarques intéressantes sur la phonétique, et des observations personnelles qu’on peut partager (avant de les corriger !)

Mithila . K : Dommage qu’elle ne sache pas couper au montage ses nombreux tics de langage ! Pas de problème de fautes d’orthographe puisqu’elle utilise la reconnaissance vocale.

Il est amusant que la reconnaissance vocale bloque les grossièretés ! Elle fait des remarques intéressantes aussi sur des phénomènes de prononciation. Problème : le logiciel ne perçoit pas les intonations interrogatives et traduit “Ça va ?” par “Ça va.” − Un conseil : préparer la liste des phrases à traduire, avant de commencer la vidéo ! Ou couper les hésitations au montage.

Et attention, certains font des fautes d’orthographe en français, donc la traduction allemande est fausse ! Par exemple, si on oublie l’accent grave sur le ù dans « Où habites-tu ? », on obtient une fausse traduction ! Qui a dit que l’orthographe ne servait à rien ? Et la Québecoise ne rattrape pas la Française !!

Amélie Barbeau est Québecoise. Elle utilise l’application « Babbel », pour laquelle elle fait une publicité à peine déguisée (et promet un code qu’elle ne donne pas !). Mais elle montre bien les difficultés que l’on peut rencontrer, au début, quand on essaie de prononcer l’allemand. Bon, tout le monde ne s’intéresse pas au vocabulaire du maquillage !

Comme toutes ces vidéos, c’est drôle et parfois un peu caricatural, mais cela permet au moins de dédramatiser !

Comme me disait un élève (non germaniste), « les mots allemands, ils sont longs comme un code wifi ! » Les gens que nous verrons dans la vidéo suivante, seront sans doute d’accord avec cela, tant qu’on ne sait pas distinguer les différents éléments qui composent les mots composés ! Cela s’appelle « 8 mots allemands impossibles à prononcer » ! https://www.youtube.com/watch?v=_ngn6MPFZ-w

Maude B, une Québecoise "challenge je parle allemand" :

Il n’y a pas que les Français qui s’essaient à parler allemand, avec plus ou moins de facilité ! Voici deux Américains qui essaient de prononcer les 10 mots allemands les plus difficiles selon eux ! Encore une fois, la synthèse vocale, qui n’est pas forcément la meilleure chose.

Pour les élèves français qui ont choisi l’allemand ou qui se posent des questions sur cette langue, voici quelques arguments. Et pour des arguments un peu plus sérieux :
L’allemand, c’est dur ?!

Alix en video, l’allemand : Alix est une jeune fille qui explique pourquoi elle a choisi allemand, quelles sont ses difficultés en classe et pourquoi elle aime bien quand même !

Voilà, j’espère que vous changerez un peu d’avis sur la prononciation de l’allemand !